L’Institut de la réindustrialisation

L’Institut de la réindustrialisation est une association loi 1901, créée en janvier 2015.

Ses membres fondateurs sont le GIM (Groupe des Industries Métallurgiques), Syntec-Ingénierie, l’EPF et CESI.

Contexte et ambition

Au regard des nouveaux enjeux que connait le monde industriel, des entreprises de toutes tailles innovent, exportent, deviennent leader dans leur activité et des emplois sont créés. Elles font face à des challenges importants qu’induit la mutation du secteur vers l’industrie du futur.

L’Institut de la réindustrialisation se veut force de proposition en abordant des thématiques liées à la revitalisation industrielle, aux transformations dues au passage à l’industrie du futur mais surtout à l’intégration de ces nouvelles problématiques et l’utilisation de ces technologies innovantes dans les formations.

L’Institut vise à sensibiliser les apprenants, l’ensemble des acteurs pédagogiques et industriels sur ces enjeux sur l’ensemble de nos territoires. Attirer les jeunes et notamment les femmes vers les métiers de l’industrie est une de ses missions prioritaires.

Dans cet optique, il diffuse et produit des connaissances et une expertise sur l’avenir de l’industrie, ses compétences et son savoir-faire par le biais de conférences, ateliers, prix étudiants et édition d’ouvrages, seul ou en partenariat.

Objectifs de l’institut

L’Institut de la réindustrialisation a une vocation nationale. Il se fixe 3 principaux objectifs, pragmatiques et réalistes :

Intégration de l'industrie du futur dans l'enseignement

Exemples de projets :

Colloque annuel « Enseigner l’industrie du futur » à destination des professionnels de l’enseignement et d’industriels

Edition d’un livre blanc « Enseigner l’industrie du futur »

Conception d’un programme pédagogique au sein d’un cursus d’ingénieurs intégrant les nouvelles technologies de l’industrie du futur

Promotion de la culture industrielle auprès d'un jeune public

Création d’un prix étudiant annuel « Oui à l’industrie »

Conférences nationales auprès d’un jeune public, notamment féminin

« Les innovations, créatrices d’emplois industriels » :  réalisation d’un ouvrage et de conférences financés par le fonds F2I

Valorisation de l'industrie par la recherche

« Le baromètre mondial des investissements industriels » : production d’une base de données en partenariat avec Fives, EDF et Trendeo

Accompagnement de thèses

Des membres fondateurs impliqués

Le comité scientifique

Il est composé de représentants de l’enseignement, du monde industriel, d’institutions publiques et tout domaine jugé pertinent au bon développement des projets de l’Institut. Il est garant des productions de l’Institut sur le plan méthodologique et scientifique et du suivi des livrables et données diffusées. Il se veut également force de proposition sur les thématiques futures soutenues par l’Institut.

Mot du directeur

Le déclin industriel de la France est avéré depuis de nombreuses années mais ce n’est pas une fatalité. Nous le constatons dans les entreprises où, quels que soient leur taille et leur secteur d’activités, des projets ambitieux sont déployés. L’Institut se donne pour mission de mettre en avant ces réussites industrielles qui dessinent dès aujourd’hui l’industrie de demain. Notre ambition est de devenir un pôle créateur et diffuseur, notamment auprès des jeunes publics, de connaissances et d’expertises sur cette industrie du futur.

Gwénaël Guillemot, Directeur, Institut de la réindustrialisation